L’étoile mystérieuse de Moustier-Sainte-Marie

À l’heure où j’écris ces lignes, le petit village de Moustier-Sainte-Marie, dans les Alpes de Haute-Provence, fait la une de l’actualité de manière tragique. En effet, un énorme incendie y a ravagé plusieurs dizaines d’hectares de forêt. Il y a quelques années, j’avais fait un séjour dans cette commune, aux allures de crèche provençale, enchâssée dans un écrin de verdure et surplombée par un éperon rocailleux.

 

L'étoile de Moustier-Sainte-Marie brille dans le ciel du village depuis les croisades

Une étoile dorée dans le ciel

Dans le ciel presque toujours limpide de la bourgade dont le nom est à jamais associé à la faïence brille, jour et nuit, une étoile dorée qui avait attiré mon attention à l’époque. Sa genèse est incertaine, voire mystérieuse et a donné naissance à plusieurs légendes. Si aucun Moustiérains ne sera en mesure de vous indiquer les origines historiques de cet astre, suspendu entre deux escarpements rocheux par une chaîne de cent trente-cinq mètres de long,  chacun par contre vous relatera sa version de la légende.

Il faut dire que cet astre brille dans le ciel de Moustier depuis des temps immémoriaux. Au fil des siècles, la mémoire des hommes s’est diluée dans l’océan du temps qui passe. Plus personne ne sait vraiment qui l’a mis là. D’autant plus que l’étoile actuelle n’est pas celle d’origine. En effet, elle s’est décrochée à de multiples reprises et à du être remplacée pas moins de onze fois depuis le début du XVIIe siècle.

Frédéric Mistral et la légende du seigneur de Blacas

Mais ici, la légende préférée est sans aucun doute celle que Frédéric Mistral rapporta dans un poème intitulé « la cadeno de Moustier », publié en 1885 dans son recueil : les Îles d’or. Le félibre y raconte l’histoire d’un chevalier. Un seigneur de la famille Blacas, fait prisonnier par les musulmans, lors de la bataille pour la prise de Damiette, en 1249. L’homme aurait imploré, du fond de sa geôle, la Sainte Vierge de lui permettre de revoir son village natal. Il jura à Marie que, si elle exhaussait son vœu, il accrocherait une chaîne, entre les deux rochers surplombant son village et y suspendrait une étoile, symbole de sa famille. Le ciel entendit sa prière.

Face à la détermination du chevalier, qui n’avait plié ni devant la menace, ni devant les tentations charnelles qui lui étaient offertes, le Calife de Damiette décida, magnanime, de laisser rentrer chez lui ce valeureux adversaire.

Homme d’honneur et de parole, Blacas exécuta sa promesse en accrochant l’étoile là où il l’avait dit.

Sources :

  • Office de tourisme de Moustier
  • Interviews de Moustiérains